Le bâtiment scientifique

Le bâtiment scientifique

Vue de l'internat fille

Vue de l'internat fille

L'option théâtre

L'option théâtre

Le CDI

Le CDI

Le gymnase

Le gymnase

Le bâtiment des CPGE

Le bâtiment des CPGE

Previous Next Play Pause
1 2 3 4 5 6

 

REMISE DES PRIX DU CONCOURS DE NOUVELLES INTER-LYCEES AUX ARTS LYCEENS

Pour la sixième année les lycéens des lycées Pothier et Franklin se sont mesurés dans l'exercice d'écriture de nouvelles. Cette année, la nouvelle devait être polyphonique, chaque élève prenant en charge une voix narrative dans un groupe. Les élèves ont été aidés par l'écrivain Tanguy Viel  qui a animé plusieurs ateliers d'écriture et guidé les élèves dans leur recherche d'une voix narrative.

Gagnants2

                L'équipe gagnante du lycée Pothier composée (de gauche à droite) d'Elodie Lasne, Ludivine Delmarle et Perrine Duparc, élèves de 2nde11

Les élèves de chaque lycée ont élu la meilleure nouvelle de l'autre lycée et les prix ont été remis le 28 mai 2013 lors d'une cérémonie dans la salle polyvalente du lycée Pothier en présence des proviseurs des deux lycées et de l'écrivain Tanguy Viel.

magic_tanguy

 Le romancier Tanguy Viel entouré des professeurs de lettres organisatrices du projet, Mme Durand-Gasselin pour le lycée Benjamin Franklin et Mme Collet-Demontigny pour le lycée Pothier

La nouvelle gagnante du lycée Pothier s'intitule "En retard"

Cinquantenaire du Traité de l’Elysée

  22 janvier 1963 / 22 janvier 2013

 

Le Traité de l’Elysée, vous connaissez ?

En voici une rapide définition donnée sur le site http://www.france-allemagne.fr/

« Le Traité de l’Élysée, signé voici cinquante ans entre la France et la République fédérale d’Allemagne par le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer, a scellé la réconciliation entre nos deux nations et posé les fondements d’une paix durable sur le continent. »

Les étudiants de Madame Lambert, professeur d’allemand, ont travaillé sur la question et récolté pour vous des articles de journaux germanophones, francophones et anglophones qui traitent de la question. 

Ils sont accessibles depuis l’Environnement Numérique de Travail (ENT) du lycée, dans la rubrique Ressources pédagogiques / Accueil de Moodle.

Bonne lecture !

Rencontre avec Christophe Léon dans le cadre du prix des Incorruptibles

Le_lyce_Pothier_prend_gout_aux_prix_Art_rep_du_22_01_13_site

Le Goncourt des Lycéens 2012  

 

 Les élèves de la classe de seconde européenne 201, accompagnés par leur enseignante de français, Mme Rakotozafy  et deux professeures documentaliste : Mme Legret-Raca et Mme Thuet, participent au 25ème Prix du Goncourt des Lycéens.

 

 Pour faire connaissance avec les romanciers choisis dans la compétition pour le prix, les élèves ont commencé  par réaliser une exposition sur leurs biographies. 

 

 Une journée de présentation a eu lieu au Lycée le 17 septembre 2012 avec les élèves, les parents, la direction du lycée, les enseignants concernés, la coordonnatrice de la FNAC et des journalistes. A la même occasion les élèves ont pu découvrir et emprunter les livres. Ainsi le marathon de lecture a pu commencer!  

 

  Semaine par semaine les élèves partagent leurs impressions de lecture. Leurs articles critiques vont bientôt être publiés dans le journal électronique du Goncourt des lycéens. 

1 

Une romancière accompagnée par l’éditrice des éditions « J’ai lu » et de sa chargée de communication

 Le 31 mai 2012 a été pour 5 classes de 2nde et 1ère du lycée « Pothier », une journée mémorable.

 

   Véronique Ovaldé, écrivain contemporain, auteur de 8 romans (« Vie d’oiseaux », « Ce que je sais de Véra Candida », « « La salle de bain du Titanic », « Toute chose scintillant », « Et mon cœur transparent », …), qui a reçu le Grand Prix des lectrices de Elle, Le Prix France Télévision  et Le prix Renaudot des lycéens est venue leur parler de son travail d’écrivain.

La romancière, douée d’une imagination débordante, d’un grand talent de conteuse et habitée par un goût accru du mystère, projette un regard plein de tendresse sur la condition des femmes. Ses personnages « tentent désespérément de garder leur fragile équilibre ».

Des pays lointains, des endroits imaginés, (sans être imaginaires), des thèmes peu joyeux, mais « riches en fantaisie, où chaque phrase est un petit déluge de poésie », nous ont montré un autre monde, une autre réalité fictionnelle, plus chargée des questions sans réponses …Ses histoire nous entraînent dans un monde où c’est à nous de trouver les réponses, en fonction de la personnalité et de l’imagination de chacun.

Elle a parlé aux lycéens de ses premières lectures, du polar anglais et américain qui lui ont marqué la jeunesse et ses débuts de romancière, de son environnement social et culturel, de sa façon de penser son personnage, le choix de ses thèmes, de sa préférence pour les non dits et les phrases elliptiques, qui donnent de la force au texte.

L’éditrice des éditions « J’ai lu » et l’attachée de communication ont présenté à nos lycéens, en quête des métiers intéressants, les métiers de l’édition, en incitant les élèves à s’exprimer, par rapport à l’orientation. Elles vont nous faire parvenir un dossier concernant ces métiers, que nous pensons explorer dans le cadre de la formation à l’orientation.

Quelques élèves de la classe  de 1ère ES, avec leur enseignante de françaisont été interviewé par une personne de Radio 3 et un journaliste de « La République de Centré a été présent pour écrire un article dans le journal local.

 

Tous les participants ont été contents et ont apprécié la simplicité et la belle élocution de Véronique Ovaldé et de deux autres représentantes des métiers du livre.

Mille Lectures d'Hiver

 

Mardi 26 mars, lors des Mille Lectures d’Hiver, la soirée s’est déroulée sous le signe des « Crimes »… Ceux écrits par Ferdinand Von Schirach et contés pour les élèves internes du lycée par Christian Massas, comédien et enseignant de théâtre au Conservatoire d’Orléans.

Mais qu’est-ce que les Mille Lectures d’Hiver ?

Il s’agit d’une soirée où un lecteur professionnel vient lire une œuvre contemporaine. Laissons la parole à Livre au Centre, l’agence régionale du Centre pour le livre et la lecture, pour vous expliquer :

« L’accueillant ne choisit pas l’écrivain qui sera lu, ni le lecteur qui le lira. Mille Lectures d’Hiver s’adresse aux gens curieux, qu’ils soient ou non familiers du livre et de la lecture. Nul diplôme n’est nécessaire, seul compte le désir de se retrouver pour découvrir le texte d’un écrivain lu à voix haute par l’un des soixante comédiens professionnels de la « Compagnie des lecteurs ». Les écrits lus sont des romans, des poèmes, des essais ou des nouvelles choisis par les lecteurs. »

L’auteur, Ferdinand Von Schirach, avocat allemand de renom, se consacre exclusivement à la pratique du droit criminel. « Crimes » est son premier livre, paru en 2009. Il s’agit d’un recueil de nouvelles basées sur des cas provenant de ses archives.

Dès les premières minutes de lecture, le public plonge dans la vie et l’esprit de Fahner. Médecin généraliste respecté, il assassine sa femme de manière effroyable, tandis que l’on découvre l’intolérable torture morale qu’elle lui avait infligée durant d’interminables années.

Vient ensuite l’histoire de Michalka, abandonné à la naissance, qui devra affronter beaucoup d’obstacles avant de pouvoir vivre paisiblement. Et enfin, une dernière nouvelle plus « humoristique » clôture la lecture.

Autour d’une collation, les impressions et les questions du public se livrent pêle-mêle, tant sur les nouvelles que sur le métier de comédien. « Difficile de rentrer dans l’histoire de Michalka quand on vient d’entendre celle de Fahner », « Jouez-vous dans une troupe, avec d’autres comédiens ? », « Von Schirach ne cherche pas à établir la culpabilité des criminels dont il parle, il nous fait entrer dans leur esprit… c’est déroutant, car on ressent de l’empathie malgré leur geste », « Ecrivez-vous des pièces de théâtre ? », « Depuis combien de temps faites-vous des lectures ? », etc…

Toutes les personnes présentes ont apprécié la Lecture et souhaitent que cette opération soit renouvelée l’an prochain. Elle a même donné envie à 80 % du public de lire à voix haute dans un groupe à son tour !

Nous remercions particulièrement la Région Centre et CICLIC, l’agence régionale pour le livre, pour le financement et la mise en œuvre de ce projet culturel.

Le « Printemps des poètes »

avec Carl Norac, poète orléanais

Comme tous les ans, le printemps est arrivé dans notre lycée, rempli de poésie... Cette année, les élèves et les étudiants ont fêté le printemps à travers plusieurs événements . 

 

Ainsi, ils ont pu s'enivrer de beaux poèmes de tous les âges, sur le thème « Enfances », dans le cadre de l'exposition du CDI.

 

En prolongement de leur passion pour la poésie, quelques élèves ont participé au concours international de poésie en langue française : « Poésie en liberté » et au concours « Ecrivez une carte postale à votre fleur sauvage préférée », organisé par « Loiret Nature Environnement ».

 

Adopté par la ville d'Orléans, le poète belge Carl Norac, auteur d'une quarantaine de livres, a entraîné les élèves de cinq classes de 1ère et terminale L, S et STG sur les sentiers de la poésie contemporaine les 23 février et 26 mars derniers.

 

Dans ce cadre propice, un dialogue élèves-poète s'est instauré et Carl Norac a répondu avec beaucoup de vivacité aux questions des élèves. Ses dires ont porté sur l'acte d'écriture poétique, sur ses sources d'inspiration, sur son univers imaginaire. L'enfance a constitué pour lui le point de départ de son écriture et il y a toujours dans son œuvre des va et viens dans l'enfance. Le poète nous avoue : « Chacun de mes récits, même les plus légers ou insouciants, contient en filigrane un secret affectif qui m'est personnel. Ce peut être bien entendu un élément purement autobiographique, mais également une question d'enfant à laquelle je n'ai pas su répondre sur le moment. Je tente alors de réparer un silence par une histoire », avoue le poète aux élèves.

 

Cet être complexe, voyageur invétéré, amoureux de la nature et habité d'une pensée philosophique singulière, est avant tout un poète accompli. Sa force d'expression réside dans le maniement des mots chargés de sens, dans un débordement de phrases lyriques. «Dans « Mot à mot », le poète déclame : « Ma langue prend feu. Il fallait bien que je l'attise. Le vent frappe mon front, mais se refuse à ma bouche. / Je n'écris pas à perdre haleine, j'écris pour que ma langue prenne feu".

Un article est paru dans la République du Centre le 24 février .  

François Taillandier  et les étudiants de Lettres Sup BL autour d’une table ronde   

taillandier.jpg - 16.50 Kb

Pendant la rencontre avec François Taillandier, romancier contemporain, les étudiants ont pu dialoguer avec l’écrivain sur son point de vue concernant le rapport du roman au réel, à l’imagination et à la vérité, à travers sa suite romanesque : « La Grande Intrigue » (Option Paradis 1, Teeling 2, Il n’y a personne dans les tombes 3, Les romans vont où ils veulent 4, Time to turc 5)

 

Les jeunes, passionnés de lecture, ont questionné le romancier sur son travail d’invention des personnages, sur la construction de l’intrigue,  et sur ses sources d’inspiration.

 

Cette saga romanesque, forme atypique pour notre époque, qui a trouvé sa source dans l’arbre généalogique de la famille  de l’auteur, a eu pour ambition de montrer tous les changements de mœurs dans la société, depuis plusieurs générations.

 

Les étudiants ont trouvé l’échange avec l’écrivain très intéressant, et ont apprécié la simplicité de son expression et sa force de persuasion.

CLARC, 

des entrées pour vos sorties !

Destiné aux lycéens et aux apprentis de la région Centre, CLARC est un chéquier gratuit. Il donne droit à 50 euros de réduction sur des spectacles, des concerts, des livres, des visites, des séances de cinéma, des expos, des animations nature… Avec CLARC en poche, profitez de sorties à prix très doux !

La période des commandes est terminée pour cette année. Rendez-vous l'année prochaine !

Pour les derniers demandeurs, n'oubliez pas de retirer votre chéquier en Vie Scolaire.

En cas de problème (chéquier non reçu), vous pouvez contacter Mme Joubert, professeur documentaliste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Standard : 02 38 79 56 00
Vie scolaire CPGE : 02 38 79 56 07
Vie scolaire 2nd cycle : 02 38 79 56 08 ou 09
Proviseur : 02 38 81 74 56
Intendance : 02 38 79 56 40
Proviseurs adjoints : 02 38 79 56 47
2 rue Marcel Proust, 45044 ORLEANS CEDEX1

Back to top