Please wait while JT SlideShow is loading images...
Le bâtiment scientifiqueVue de l'internat filleL'option théâtreLe CDILe gymnaseLe bâtiment des CPGE

Une langue et son choix en LVA et LVB

En hypokhâgne, l'espagnol est proposé en LVA ou LVB soit l'équivalent au départ de Lv1 et Lv2au lycée . Les deux hypokhâgnes AL sont regroupées pour la LVA et le LVB.

Les horaires sont de 4H en LVA et de 2H en tronc commun pour les LVB auxquelles se rajoutent 2H de spécialité en option.

Le professeur est le même en LVA et LVB ce qui permet des glissements d'un groupe à l'autre lors du 1° mois de cours pendant lequel les étudiants peuvent changer d'option.

Les exercices proposés sont de même type , que l'on soit en LVA ou en LVB:
version littéraire et presse, explication de textes et commentaire littéraires, thème grammatical et littéraire,commentaires d'articles de presse, exercices structuraux et QCM pour les apprentissages de grammaire pure, apprentissage de lexique à partir des textes étudiés et du manuel de vocabulaire imposé, apprentissage de poèmes pour améliorer le respect phonologique se constituer un corpus de référence, cours d'histoire et de civilisation...

Les étudiants devront donc se munir d'outils tels qu'un dictionnaire bilingue Larousse, un unilingue le Clave,une grammaire, la Grammaire de l'Espagnol moderne de Bedel publiée chez PUF, leManuel de Vocabulaire Du mot à la phrase vocabulaire espagnol contemporain Hélène Moufflet chez ellipses et le livre de nouvelles 10 cuentos españoles y latinoamericanos publié chez Didier.( livre qu'ils devront avoir lu à l'entrée en hypokhâgne ).Il serait bon aussi que les étudiants aient photocopié les conjugaisons espagnoles ainsi qu'appris les principaux verbes irréguliers sur leur livre de terminale). Comme internet est un vecteur très rapide pour accéder à l'information, ils y trouveront les éditions online du País( le quotidien espagnol le plus utilisé lors de concours ENS, écoles de commerce et instituts de sciences politiques..) de la Vanguardia d'ABC et de journaux latinoaméricains comme La Nación ou Clarín...Il est souhaitable de les consulter régulièrement.

Si la LVA est bien le prolongement de la LV1 au Lycée, il ne faut pas perdre de vue que de nombreux étudiants inversent leurs langues à l'entrée de l'hypokhâgne par goût, par compétences supérieures en espagnol ou par désir d'entrer dans des IEP très sélectives en anglais, le ratio devenant plus favorable pour eux en espagnol notamment à Paris et Bordeaux. Nombreux choisiront la spécialité espagnol en khâgne soit pour poursuivre des études hispaniques pointues et réintégrer l'université où leurs résultats seront excellents, soit pour tenter avec succès les concours IEP, écoles de traduction type ISIT, écoles de journalisme, de communication...
Pour les élèves , la LVA présente un avantage, car le groupe classe est plus restreint qu'en LVB, ce qui crée un suivi important de la part du professeur,de plus rapides progrès, un investissement supérieur et engendre une ambiance plus souple qu'en LVB (plus de 40 élèves en début d'année). Les évaluations sont fréquentes, les supports très variés (6 devoirs sur table en temps limité type concours sur l'année), la prise de parole plus intense..Le programme de civilisation porte sur Espagne et Amérique Latine XIX- XX°.
Chaque année nous étudions un classique de la littérature espagnole ou latinoaméricaine:lecture suivie, analyses , versions...

Quant à la LVB qui touche un plus grand nombre de candidats, il faut bien débrouiller quelques noeuds car un étudiant et ses parents pourraient y perdre leur latin...
En effet, 2H sont obligatoires dans le tronc commun mais c'est trop peu si l'on souhaite entrer dans une école de commerce ou dans un IEP; c'est trop si l'on se destine aux lettres classiques et que l'on a négligé cet enseignement dans le secondaire. Voilà pourquoi, si les étudiants suivent par ailleurs un enseignement de grec et de latin, ils pourront abandonner cet enseignement en décembre comme le stipulent les textes officiels.
Pour les étudiants qui souhaitent intégrer les IEP ou les écoles de commerce, il faudra impérativement prendre l'enseignement de spécialité ce qui rajoutera 2H à leur horaire (4H en tout:tronc commun + spécialité) et les amènera à des progrès spectaculaires et des compétences supérieures. L'enseignement alors rejoindra les objectifs posés en LVA puisqu'en hypokhâgne l'on souhaite gommer la différence entre les deux langues. Certains d'entre eux choisissent d'ailleurs régulièrement la permutation de leurs langues aux concours ou de poursuivre en spécialité espagnol en khâgne. Jusqu'à présent ils n'ont pas eu à s'en plaindre puisque nous avons ainsi formé des sous-admissibles à l'ENS, des intégrés à sciences po Paris et Bordeaux et des reçus aux concours de recrutement de la fonction publique (Capes et Agrégation, etc)
Un choix pertinent de langues est un gage de réussite .
Voilà pour les grandes lignes de l'enseignement de l'espagnol en hypokhâgne.

Retour aux enseignements