Please wait while JT SlideShow is loading images...
Le bâtiment scientifiqueVue de l'internat filleL'option théâtreLe CDILe gymnaseLe bâtiment des CPGE
Accueil Le lycée Mot du proviseur
Anne Coutureau présente aux élèves du Lycée Pothier, sa mise en scène de la pièce "Don Juan", de Molière PDF Imprimer Envoyer
Écrit par RACA Adriana   
Jeudi, 21 Décembre 2017 16:37
Anne-Coutureau-48-740x493
"Comédienne et metteur en scène française, Anne Coutureau est née en 1970 et formée à l'Ecole Claude Mathieu.. Elle est la directrice artistique de Théâtre vivant. En 1997, aux côtés de Jean-Luc Jeener, elle participe à l'ouverture du Théâtre du Nord-Ouest et signe ses premières mises en scène.
En 2002, elle fonde la compagnie Théâtre vivant, avec Carlotta Clerici, Mitch Hooper et Yvan Garouel dont elle reprend, seule, la direction en 2012.
Par ailleurs, elle dirige des stages de recherche et de formation pour comédiens professionnels et des ateliers pour comédiens amateurs. Dans ce cadre, elle a écrit et mis en scène sept pièces : Alléluia !, Féminin, Enchaînés, Le Parfum de l'aube, D'un côté à l'autre, D'aimer et Eve". (https://fr.wikipedia.org)
Le 12 décembre 2017, invitée par Olivier Lauquin, professeur de Lettres, la metteur en scène, accompagnée de Jean-Marie Caplanne, directeur de l’ATAO, a rencontré plusieurs classes d'élèves du lycée Pothier, intra muros.
Dans ce cadre, elle leur a parlé, autant à ceux de la spécialité " théâtre" qu'aux autres, du processus de création dramatique, du jeu des acteurs et surtout de la mise en scène de la pièce "Don Juan", de Molière, dans une version moderne, dont elle est le metteur en scène.
Suite à cette rencontre qui a attisé la curiosité des jeunes, les élèves de plusieurs classes de seconde et de première, accompagnés par leurs enseignants de lettres, Madame Schwob et Monsieur Lauquin, sont allés au Théâtre pour voir la pièce et mieux comprendre l'originalité de la mise en scène. Ils ont été ravis, surtout que Mme Anne Coutureau a été également présente.
"Celle-ci a choisi d'inscrire la pièce dans l'époque actuelle et, à ce titre, de reconsidérer chaque personnage et chaque relation. « Trois siècles et demi après Molière, que reste-t-il des fautes de Dom Juan ? Qu'y a-t-il d'inaltérable dans sa conduite qui, aujourd'hui encore, nous trouble ? », interroge-t-elle" ("La République du Centre"13/12/2017).
Mise à jour le Jeudi, 21 Décembre 2017 16:58