Please wait while JT SlideShow is loading images...
Le bâtiment scientifiqueVue de l'internat filleL'option théâtreLe CDILe gymnaseLe bâtiment des CPGE
Accueil
  help
Flat View
Vue par année
Vue par mois
Vue par mois
Weekly View
Vue par semaine
Daily View
Aujourd'hui
Categories
Vue par catégories
Search
Rechercher
Conférence Hypokhâgne et Khâgne

22 février 2012 : Journée d'études organisée par Isabel Dejardin (Lettres) et Patrick Clastres (Histoire), professeurs en classes préparatoires AL, à destination des étudiants de khâgne et d'hypokhâgne. Télécharger le programme complet de la journée.

Remerciement à M. Philippe GUILLET directeur du muséum d'histoire naturelle d'Orléans pour son accueil.

Matinée (10h-12h) : Les voyages des Anciens

  • Emilia N’DIAYE, "Si loin, si près : le regard sur l'Autre entre barbarie et exotisme". Agrégée de Lettres classiques, Émilia N'diaye est maître de conférences de latin à l’Université d’Orléans.
    Sa thèse a porté sur l’étude lexico-sémantique de barbarus comme nom de l’étranger. Elle est directrice des Études anciennes à l’UFR des Lettres, Langues et Sciences humaines.
  • François Hartog,  « Ulysse, l'homme-frontière ». Ancien élève de l'École normale supérieure, François Hartog occupe la chaire d'historiographie antique et moderne à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Membre du Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes, il est un historien internationalement reconnu tant pour ses travaux sur Hérodote et Ulysse que pour ses avancées historiographiques (« régimes d’historicité », présentisme).
  • Carole BOIDIN, "Voyager pour raconter: le voyage comme configuration narrative dans les cultures anciennes". Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, Carole Boidin est ATER à l’Université Paris Diderot-Paris 7, agrégée de lettres classiques et docteur en littératures comparées. Sa thèse portait sur « L’invention du conte comme forme littéraire. Lectures croisées de l’Âne d’oret des Mille et une nuits dans leurs versions anciennes et leurs reprises à l’époque d’Antoine Galland » et était dirigée par Florence Dupont (Paris Diderot – Paris 7). Elle s’intéresse à la littérature de jeunesse et aux contes et traditions narratives, sujets sur lesquels elle a publié des articles et des traductions.

Après-midi (14h-15h30) : Flibuste et automobile

  • Anne DUPRAT, "Le voyage et l'écriture de l'expérience (XVIe-XVIIe)". Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure,  Anne Duprat est maître de conférences à Paris IV –Sorbonne ; elle dirige le Projet ANR CORSO « Islam et Chrétienté devant la Modernité. Images et réalités de la guerre de course en Méditerranée », 2007-2010, et a également fondé aux éditions Bouchène une collection, Mediterranea, série « Barbaresques », où sont publiés des récits originaux, nouvellement édités, rassemblés ou traduits,.
  • Mathieu FLONNEAU, « L’art du voyage au volant, tentative de périodisation ». Mathieu Flonneau est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, membre du laboratoire IRICE (Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe), chargé de cours à l’IEP de Paris. Auteur d’une thèse remarquée sur les usages de  l’automobile à Paris, il s’intéresse à l’automobilisme défini comme une culture technique mais aussi comme un imaginaire des espaces et des rencontres.

Après-midi (15h30 - 17h30) : Extrême Occident et Extrême Orient

  • Jean-Claude LABORIE,  "Le voyage dans tous ses états : l'Amérique et la littérature au XVIe siècle". Jean-Claude Laborie est maître de conférences en littérature générale et comparée à l'Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Spécialiste des transferts culturels entre l'Europe et l'Amérique du Sud, il a publié de nombreuses études sur l'Amérique à l'époque coloniale, notamment, Mangeurs d'homme et mangeurs d'âme (2005), et sur les récits de voyage au XVIe siècle.
  • Amaury LORIN,  « Du voyage de reconnaissance à la conquête coloniale : clichés, stéréotypes et préjugés en marge du réel (1899-1940) ». Diplômé et docteur en histoire de l’Institut d’études politiques de Paris, Amaury Lorin est maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université catholique de Lille. Ancien élève de l’INALCO et ancien boursier de l’École française d’Extrême-Orient, il a consacré sa thèse à Paul Doumer. Ses recherches portent sur l’Indochine, l’Extrême-Orient et l’aventure coloniale.
  • Sophie LABATUT, « Segalen, ou réfléchir l'équipée ». Ancienne élève de l'Ecole Normale supérieure, Sophie Labatut est professeur de lettres en classes préparatoires, auteur d'une édition critique complète de René Leys de Segalen parue en 1999 en deux volumes chez Chatelain-Julien, puis simplifiée pour une édition en Folio Classique en 2000.
Lieu : Auditrium - Muséum d'histoire naturelle

Retour

JEvents v1.5.3   Copyright © 2006-2009