Please wait while JT SlideShow is loading images...
Le bâtiment scientifiqueVue de l'internat filleL'option théâtreLe CDILe gymnaseLe bâtiment des CPGE
Accueil CPGE
Les débouchés de la filière B/L

Un des principaux intérêts de la filière B/L est de proposer à ses étudiants des débouchés nombreux et diversifiés. Ce n’est que la conséquence logique du haut degré d’exigence de cette filière : les étudiants assistent à des cours très variés, effectuent un grand nombre de travaux, à l’écrit comme à l’oral, ils lisent beaucoup, apprennent à s’organiser dans l’urgence, à coopérer dans l’adversité, à donner le meilleur d’eux-mêmes. En contrepartie, ils acquièrent une solide culture générale, littéraire, économique, scientifique. Ils savent travailler vite et bien, qu’il s’agisse de synthèses ou d’analyses. On loue en général leur capacité d’adaptation et leur ouverture d’esprit.

Ces qualités sont bien sûr très recherchées par les grandes écoles mais aussi les futurs employeurs. De nombreuses écoles cherchent ainsi à attirer à elles les élèves de B/L : Pour une présentation détaillée de ces débouchés, tant dans les grandes écoles qu'à la faculté, nous vous invitons à consulter le site www.prepaBL.fr (site national des classes préparatoires B/L). Nous nous contenterons de lister ici rapidement ces débouchés :

- Les Ecoles normales supérieures (ENS) : elles sont le débouché logique des meilleurs élèves de classe préparatoire.
- Les Instituts d'études politiques (IEP, aussi appelés Sciences Po) : la filière B/L constitue une préparation parfaitement adaptée à ces concours qui intéressent de très nombreux élèves de la filière B/L.
- Les Ecoles de commerce : les élèves de classes préparatoires littéraires peuvent intégrer les écoles de commerce par un concours spécifique ; ces écoles constituent un débouché important de la filière B/L et de plus en plus apprécié par les élèves.
- Les écoles de l’INSEE (ENSAE, ENSAI) qui forment de futurs économistes-statisticiens de haut rang.
- Des écoles de communication et de journalisme telles que le CELSA.
- On pourrait également ajouter les filières sélectives de la faculté qui se multiplient de nos jours (souvent appelées Magistère) : recrutant sur dossier des élèves à Bac +2, ces filières de l’Université apprécient tout particulièrement les élèves de classe préparatoire B/L (on peut par exemple songer à la licence Sciences de la société de l’Université-Paris Dauphine ou bien au Diplôme de Sciences sociales de l’ENS Cachan).

Bref, la classe préparatoire B/L permet aux étudiants de maintenir un maximum de portes ouvertes pour leur avenir. Nulle autre filière ne peut prétendre à une telle diversité de débouchés. Toutes les voies sont ouvertes aux élèves de B/L, à part les études purement scientifiques et la médecine.

 


Que fait-on en BL ? | Volume horaire Et après ? |